PierreJunières

Voix off « Thaïlande Sauvage : le Calao »

Retour aux extraits

Narration Documentaire |

Je suis la voix off de ce documentaire animalier. « Thaïlande Sauvage : le Calao ». La femelle calao a laissé un de ses bébés dans le creux de l’arbre. Il va devoir faire le grand saut pour la rejoindre.

En forêt comme dans la savane, le calao vit d’abord en famille : le père, la mère et les petits. Le plus souvent, cet oiseau grégaire se rencontre en bandes, particulièrement dans les forêts. Selon les espèces, l’importance d’une bande varie d’une dizaine à plusieurs centaines de calaos. Toutefois, une observation attentive montre que, à l’intérieur d’une bande, qu’elle soit en vol ou à terre, chaque famille garde continuellement son intégrité, voire son indépendance. Mais il n’est pas rare de voir une famille quitter un groupe pour en rejoindre un autre.

En groupe, le calao repère plus facilement le danger et les éventuels prédateurs. En cas d’attaque, il s’en défend aussi avec beaucoup plus d’efficacité. C’est pourquoi les familles se rassemblent volontiers pour passer la nuit, par exemple. Cet instinct grégaire est d’autant plus bénéfique que l’information circule de manière apparemment très efficace à l’intérieur d’un groupe. Les éco-éthologistes n’en sont encore qu’aux recherches et aux hypothèses quant à ce « langage » et à ces moyens de communication.

Une fois la période de reproduction achevée, les calaos se regroupent également pour rechercher leur nourriture lorsqu’elle se fait rare, singulièrement pendant la saison sèche, qui caractérise le climat tropical. Plutôt que de rester cantonnés sur des espaces restreints, ils préfèrent prospecter, en groupe, de grandes surfaces, et découvrir des zones assez riches en insectes et en fruits pour contenter tout le monde !

Enable Javascript